Une nouvelle étude associe AVC et maladies cardiovasculaires à l’apnée du sommeil

Une nouvelle étude associe AVC et maladies cardiovasculaires à l’apnée du sommeil

apnee-sommeil-holterD’après une récente étude chinoise de l’Université de Shandong réalisée sur plus de 25 000 personnes atteintes du syndrome de lapnée du sommeil, celles-ci seraient deux fois plus à risque d’être victimes d’un AVC, de même qu’ils seraient à 80% plus susceptibles de souffrir d’une maladie cardiovasculaire.

Malgré cela et malgré le fait que les risques associés à cette maladie soient de mieux en mieux connus, l’étude démontre que les apnéiques — généralement de gros ronfleurs–, même quand ils sont bien au fait de leur condition sont une majorité (60%) à ne pas se soigner ou envisager de traitement.

Ils auraient pourtant tout avantage à le faire, car non seulement l’apnée du sommeil non-traitée augmente dramatiquement les risques d’un AVC et l’apparition de maladies cardiaques, des chercheurs ont aussi démontré que l’apnée obstructive favorise le développement de cellules cancéreuses.

Rappelons que le ronflement et la fatigue chronique, conséquence directe d’un sommeil non-réparateur, sont souvent les premier symptômes permettant de détecter un trouble du sommeil.

Plus de détails dans cet article paru dans le Nouvel Observateur.



Vous êtes en quarantaine, en confinement ou en isolement?
Aux Cliniques Médicales Lacroix, nous vous offrons la possibilité de consulter un professionnel de la santé à distance grâce à notre service de télémédecine. Pour plus d’informations :