Quand devriez-vous faire un Test Pap?

Quand devriez-vous faire un Test Pap?

Quand devriez-vous commencer à faire un test Pap ? Dans « The Best Treatment », Dr. Isadore Rosenfeld du New York Hospital-Memorial Sloan-Kettering Cancer Center indique qu’il faudrait commencer à en effectuer un tous les ans dès le début de l’adolescence, surtout si vous êtes actif sexuellement et jusqu’à votre soixantième anniversaire.

Les femmes qui font partie du groupe à haut risques devraient aussi être testées tous les ans. Si vos prélèvements sont normaux, vous n’avez pas besoin de faire un test Pap après 60 ans.

Mais tous les docteurs ne sont pas d’accord avec les conseils de Rosenfeld. D’autres disent que l test Pap devrait être effectués tous les trois ans lorsque que les deux premiers tests sont négatifs à partir de 35 ans ou à partir du moment où vous devenez sexuellement active.

« Idéalement, un test Pap devrait être effectué annuellement pour les femmes sexuellement actives, surtout pour les femmes de plus de 35 ans. Cependant, compte tenu de notre situation économique et des études qui montrent que deux ou trois test Pap à partir de 35 ans offrent les mêmes avantages qu’un test annuel, je vous conseille de  faire le test tous les trois ou cinq ans si les deux premiers tests sont négatifs. » Dans d’autres pays, cette procédure a réduit le nombre de cancer de 40 à 55 %, selon le DR. Dr. Rey de los Reyes, un obstétricien  gynécologue du United Doctors Medical Center aux Philippines.

Quand on évoque le cancer, il vaut mieux être prudent, donc les femmes devraient faire un test Pap tous les ans. Cela veut dire plus de dépenses et de désagréments pour vous, mais cela vous offrira plus de protection à long terme.

En ce qui concerne le traitement, la chirurgie peut soigner la plupart des cas de cancers du col de l’utérus, lorsque la maladie a été découverte tôt. Si le cancer a atteint d’autres organes, une combinaison de chirurgie, de radiothérapie et de chimiothérapie devraient pouvoir soigner la maladie.

« La meilleur moyen de garantir l’élimination des cellules cervicales anormales est la conisation, c’est à dire l’ablation de la partie de l’utérus où sont situées ces cellules. Mais comme cette intervention entraine des saignements, des infections et peut parfois réduire vos chances d’avoir un enfant à cause des cicatrices, elle devrait être envisagée uniquement pour les cas les plus graves, » d’après Rosenfeld.

« Lorsque la dysplasie est légère ou modérée, d’autres méthodes telles que la cryothérapie, la vaporisation au laser et la cautérisation sont plus simples et préférables. Cependant, leur taux de guérison à long terme est un peu plus faible. Quelque soit l’approche que vous choisissez, vous devez effectuer des tests Pap par la suite, tous les trois mois pendant au moins deux ans pour vous assurer que vous ne faites pas partie des cinq ou dix pourcents de femmes chez qui le cancer  réapparait, » ajoute-t-il.

Pour en savoir plus sur la visite de test Pap Sentinelle Santé aujourd’hui.