L’hypertyroïdie… en une minute

L’hypertyroïdie… en une minute

Maladie de Graves (ou « de Basedow »)

La maladie de Graves, aussi appellée maladie de Basdow, est une maladie auto-immune de la glande tyroïde très souvent à l’origine du problème de l’hyperthyroïdie. Affectant en moyenne près de six fois plus de femmes que d’hommes, elle touche principalement les personnes agées entre 20 et 50 ans.

Les principaux symptômes et manifestations de la maladie de Graves sont l’appartition d’un goître au niveau du cou, l’exophtalmie (exhorbitation des yeux), de l’hyperactivité nerveuse, une sudation excessive, un sommeil agité, perte de poids…

Le système immunitaire de la personne atteinte est directement responsable de ce trouble, produisant des anticorps « défectueux » qui se fixent sur la glande thyroïde et stimulent la production d’hormones thyroïdiennes tout en empêchant la TSH (thyréostimuline) de jouer son rôle dans la régulation des hormones.

Traitements

Le traitement médicamenteux consiste à prescrire un antithyroïdien de synthèse sur une durée de 12 à 18 mois en moyenne. Après le traitement, le médecin décide d’une diminution progressive de la posologie jusqu’à l’arrêt final. On surveillera ensuite le patient sur une période de deux à trois ans. En cas de récidive et suivant à la réévaluation du cas, soit le traitement médicamenteux est repris, soit il est envisagé de recourir à un traitement radical.

Les traitements radicaux consistent habituellement soit à l’ablation chirurgicale de la tyroïde, soit à la prise d’iode radioactif.

Vous croyez souffrir d’hyperthyroïdie ? Prenez rendez-vous pour une consultation avec le Dr Roland R. Tremblay, votre endocrinologue aux cliniques Lacroix, en composant le 1 855 841-1911.