La technologie CRISPR a été utilisée pour la première fois dans le traitement de patients cancéreux américains

La technologie CRISPR a été utilisée pour la première fois dans le traitement de patients cancéreux américains

L’outil d’édition de gènes CRISPR a été utilisé dans un essai pour améliorer les cellules sanguines de deux patients atteints de cancer.

L’essai: La recherche expérimentale en cours à l’Université de Pennsylvanie consiste à modifier génétiquement les cellules T d’une personne afin qu’elle attaque et détruise le cancer. Un porte-parole de l’université a confirmé qu’il avait traité les premiers patients, l’un avec un sarcome et l’autre avec un myélome multiple.

Démarrage lent: les plans pour l’étude pionnière ont été annoncés pour la première fois en 2016 , mais le démarrage a été lent. Les hôpitaux chinois ont quant à eux lancé une vingtaine d’efforts similaires. Carl June, le célèbre médecin spécialiste du cancer de l’Université de Pennsylvanie, a comparé l’avance chinoise dans l’emploi du CRISPR à un «Spoutnik génétique».

Ex vivo:  Il est plus sûr et plus facile d’utiliser la technique CRISPR sur des cellules retirées du corps d’un patient. C’est le cas dans la nouvelle étude sur le cancer, dans laquelle les médecins ont prélevé du sang de patients puis ont modifié génétiquement les cellules immunitaires présentes avant de les restituer aux patients.

La modification: Les chercheurs ont ajouté un gène pour que les cellules T attaquent le cancer, mais ils ont également utilisé CRISPR pour supprimer un gène différent, appelé PD-1, qui peut freiner les défenses du système immunitaire.

Les médicaments pharmaceutiques qui inhibent la PD-1, connus sous le nom d’immunothérapies, ont été extrêmement efficaces dans le traitement de quelques cancers. Maintenant, l’idée est d’installer la même capacité directement dans l’ADN des lymphocytes T.

Vague CRISPR: L’étude sur le cancer en Pennsylvanie n’est que l’un des nombreux tests de traitements médicaux utilisant la technologie CRISPR en cours. Cette année, par exemple, un patient en Europe est devenu la première personne à recevoir un traitement CRISPR pour une maladie héréditaire, la bêta-thalassémie .

Financement: L’étude Penn est financée par le Parker Institute for Cancer Immunotherapy , une organisation créée par le cofondateur de Napster et ancien investisseur sur Facebook, Sean Parker, ainsi que par une entreprise en démarrage, Tmunity. Parker a comparé les cellules T à des «petits ordinateurs» qui peuvent être reprogrammés.

Article résumé et traduit de : https://www.technologyreview.com/the-download/613321/crispr-has-been-used-to-treat-us-cancer-patients-for-the-first-time/



Vous êtes en quarantaine, en confinement ou en isolement?
Aux Cliniques Médicales Lacroix, nous vous offrons la possibilité de consulter un professionnel de la santé à distance grâce à notre service de télémédecine. Pour plus d’informations :