Différence entre intolérance au gluten et maladie cœliaque

Différence entre intolérance au gluten et maladie cœliaque

La maladie cœliaque est une maladie chronique et auto-immune complexe déclenchée par la consommation de gluten et qui a pour effet la destruction progressive des villosités de l’intestin grêle, ces petites structures en forme de vagues qui constituent les replis de l’intestin et qui permettent l’absorption des nutriments, vitamines et minéraux.

Cette pathologie se manifeste principalement par des symptômes digestifs (diarrhée, ballonnements, douleurs) et entraîne une incapacité du corps à absorber les nutriments nécessaires au maintien d’une bonne santé.

D’autres symptômes peuvent se manifester, comme une fatigue, des articulations douloureuses, et même un état dépressif.

Les personnes atteintes de la maladie cœliaque peuvent toutefois retrouver la santé assez facilement en éliminant le gluten de leur alimentation.

On estime que 1% de la population en serait atteint et que, selon des études, 9 personnes sur 10 qui en sont atteintes l’ignoreraient.

Les symptômes peuvent survenir à tout âge, seul ou en combinaison :

  • Migraines
  • Anémie
  • Perte de poids
  • Nausées
  • Douleurs abdominales (crampes, ballonnements)
  • Diarrhée ou constipation
  • Dermatite
  • Douleur aux os
  • Douleurs aux articulations
  • Fatigue extrême
  • Intolérance au lactose
  • Dépression
  • Carence en vitamines
  • Croissance retardée

Différence entre intolérance au gluten et maladie cœliaque

Une réaction immunitaire anormale étant en cause, on ne peut pas considérer la maladie cœliaque comme étant une simple intolérance alimentaire au gluten. On parlera plutôt dans ce cas de maladie auto-immune induite par la consommation de gluten.

Depuis quelques années on parle de « Sensibilité au gluten non-cœliaque » (SNGC) dans les études scientifiques. Les personnes ainsi «sensibles», lorsqu’elles consomment des aliments contenant du gluten, expérimentent des symptômes similaires à ceux de la maladie cœliaque et du syndrome de l’intestin irritable. C’est généralement ce qu’on appelle l’intolérance au gluten. On estime qu’environ 3 à 6% de la population serait sensible au gluten non-cœliaque, mais la fréquence d’autodiagnostic sans avis médical fait en sorte que ces données sont imprécises.

Dépistage : Il existe des test sanguins sérologiques pour dépister la maladie cœliaque chez les personnes qui présentent des symptômes dont le TTG ( Iga tissu transglutaminase) et les marqueurs génétiques HLA DQ2 et  HLA DQ8. Plus de 97% des personnes atteintes ont les marqueurs génétiques HLA DQ2 et/ou HLA DQ8. Une biopsie intestinale est aussi requise pour établir un diagnostic.

Traitement : Il n’existe qu’un seul traitement pour la maladie cœliaque : un régime sans gluten,strict, et à vie. Le régime aidera à l’intestin grêle de se rétablir et diminuera les risques de développer beaucoup de complications en lien avec une maladie cœliaque non traitée tel que l’ostéoporose, le diabète, les maladies auto-immunes, les lymphomes , etc.

Si vous avez des symptômes communs à la maladie cœliaque , n’hésitez pas à en parler avec votre médecin de famille.

Si vous désirez plus d’information en lien avec cette maladie , vous pouvez consulter le site de la Fondation Québécoise de la maladie coeliaque :https://www.fqmc.org/

Autre référence :



Vous êtes en quarantaine, en confinement ou en isolement?
Aux Cliniques Médicales Lacroix, nous vous offrons la possibilité de consulter un professionnel de la santé à distance grâce à notre service de télémédecine. Pour plus d’informations :