De nouveaux neurones pour la vie ?

De nouveaux neurones pour la vie ?

Selon une étude, les personnes âgées pourraient encore fabriquer de nouvelles cellules cérébrales

L’un des débats les plus épineux en neuroscience est de savoir si les gens peuvent créer de nouveaux neurones après que leur cerveau ait cessé de se développer à l’adolescence – un processus connu sous le nom de neurogenèse. D’où l’intérêt pour une nouvelle étude du Centre de biologie moléculaire Severo Ochoa de Madrid publiée dans Nature Medicine qui tend à démontrer que même les personnes très âgées peuvent créer de nouvelles cellules cérébrales et que des études antérieures qui n’ont pas repéré ces nouveaux venus ont peut-être utilisé des méthodes défectueuses.

Le travail « fournit des preuves claires et définitives de la persistance de la neurogenèse tout au long de la vie », déclare Paul Frankland, neuroscientifique à l’Hospital for Sick Children de Toronto, au Canada. « Pour moi, cela règle la question. »

Des chercheurs fondent depuis longtemps l’espoir que la neurogenèse puisse aider à traiter des troubles cérébraux tels que la dépression et la maladie d’Alzheimer. Cependant l’an dernier une étude réalisée dans Nature révélait que le processus disparaissait à l’adolescence,  contredisant les travaux précédents qui avaient fait la découverte de neurones du nouveau-né chez des personnes âgées à l’aide de diverses méthodes. La découverte a été décevante pour des neuroscientifiques comme Frankland, qui étudie la neurogenèse chez l’adulte dans l’hippocampe de rongeur, une région du cerveau impliquée dans l’apprentissage et la mémoire. Cela «a soulevé des questions sur la pertinence de notre travail», dit-il.

Malgré les sceptiques, Heather Cameron, neuroscientifique à l’Institut national de la santé mentale de Bethesda, dans le Maryland, reste convaincue par les nouveaux travaux. Sur la base de la «beauté des données» de la nouvelle étude, «je pense que nous pouvons tous avancer avec confiance, sachant que ce que nous voyons chez les animaux sera applicable chez l’homme, dit-elle. «Est-ce que cela va régler le débat? Je ne suis pas sûr. Devrait-il? Oui. »

Article résumé et traduit de : http://bit.ly/2HXNiPM



Vous êtes en quarantaine, en confinement ou en isolement?
Aux Cliniques Médicales Lacroix, nous vous offrons la possibilité de consulter un professionnel de la santé à distance grâce à notre service de télémédecine. Pour plus d’informations :