Bienvenue Dr Roy !

Bienvenue Dr Roy !

 

Article paru dans le Journal de Québec du mercredi 30 janvier

 

QUÉBEC – Dans la région de Québec, 35 000 patients se retrouveront sans médecin de famille dans cinq ans, à la suite d’une vague de départs à la retraite, prévoit le Dr Jean Roy, qui quitte son cabinet après 36 ans de pratique.

La direction du CSSS de la Vieille-Capitale fait le même constat. Selon le directeur général adjoint, le Dr Alain-Philippe Lemieux, le nombre de patients orphelins est déjà en augmentation, à cause du manque de relève.

«La proportion pourrait même atteindre de 60 000 à 100 000 personnes dans la région de Québec dans cinq ans», renchérit-il, sur la base d’une étude commandée en 2011.

«Les jeunes médecins de famille ne veulent plus travailler 50 heures par semaine. Ça prend deux nouveaux médecins pour remplacer un médecin de 55 ans et plus qui suit entre 1500 et 2000 patients», fait ressortir le Dr Roy, en entrevue au Journal.

Malgré son attachement pour ses patients, le médecin de 62 ans était bien décidé à prendre sa retraite, en raison des tâches médicales et administratives excessives qui lui pesaient de plus en plus.

 

Saut au privé

Le Dr Roy a plutôt choisi de faire le saut au privé. À compter de la fin de février, il se joindra aux cliniques médicales Lacroix, où il aura la possibilité de réduire la cadence, tout en continuant à pratiquer la médecine.

«Dans le système public, l’automne passé, j’avais réduit ma pratique à trois jours par semaine, mais je me retrouvais à faire plus de 12 heures par jour!» lance-t-il.

«Un confrère a fait un infarctus dans son bureau. Je ne veux pas qu’on me trouve mort sur ma chaise. Un collègue médecin âgé de 70 ans attend son remplaçant dans deux ans pour prendre sa retraite», rapporte le Dr Roy.

«Nous avons eu deux décès dans la région au cours de la dernière année. Ça a fait mal aux patients et aux équipes autour», ajoute le Dr Lemieux.

Médecins essoufflés

L’âge moyen de la retraite chez les omnipraticiens québécois est autour de 68 ans. Dans la région, il y a entre 15 et 20 départs par année.

«On se sent coupable d’abandonner notre clientèle. Je suivais 2500 patients à mon GMF (Groupe de médecine familiale). Mes collègues sont essoufflés et ne pourront pas reprendre ma clientèle», souligne le Dr Jean Roy.

Certains patients, qui en ont les moyens, le suivront sans doute au privé.

«L’une des grandes inquiétudes des médecins de famille qui partent à la retraite ou sont malades est de laisser le fardeau à d’autres», remarque le Dr Lemieux.

De toute évidence, les quelque 125 nouveaux médecins prévus d’ici à cinq ans à Québec ne suffiront pas à combler les départs à la retraite.

Dans ce contexte, l’avenir de cliniques médicales plus petites apparaît plus qu’incertain.

 

Entrevue radio du Dr Roy à CHOI Radio X

Cliquez ici pour entendre l’entrevue

 

 



Vous êtes en quarantaine, en confinement ou en isolement?
Aux Cliniques Médicales Lacroix, nous vous offrons la possibilité de consulter un professionnel de la santé à distance grâce à notre service de télémédecine. Pour plus d’informations :