Le cancer du sein et la mammographie

Le cancer du sein et la mammographie

Nurse Assisting Patient Undergoing MammogramLe cancer du sein et la mammographie

Le cancer du sein est l’un des cancers les plus courants chez les femmes. Au Canada, plus de 22 000 femmes le développent chaque année1. L’effet des hormones, plus spécifiquement l’œstrogène, en est la principale cause. Évidemment, plus l’âge augmente et plus il y a de risques de le développer. Ce cancer affecte surtout les femmes de 50 à 69 ans2.

Parmi les facteurs augmentant le risque de cancer du sein1, mentionnons les antécédents personnels et familiaux de cancer du sein, l’exposition à des rayonnements ionisants, l’hormonothérapie substitutive prolongée et l’obésité.

Lorsqu’il y a des antécédents familiaux de cancer du sein, on recommande de faire une mammographie dans les années précédant  l’âge où la personne de la même famille a reçu son diagnostic. Dans les autres cas, on peut débuter à l’âge de 50 ans.

Les femmes qui ont une saine alimentation (faible en matières grasses), qui ne fument pas, qui font de l’exercice régulièrement, qui consomment peu d’alcool et qui n’ont pas recours à l’hormonothérapie sur une longue période, voient leurs risques d’être atteinte du cancer diminuer.


La mammographie

Il existe deux types de mammographie : de dépistage et de diagnostic. Dans les deux cas, il s’agit d’un examen médical effectué à l’aide de rayons X. La mammographie de dépistage permet de détecter précocement le cancer. La femme n’a alors aucun symptôme. On effectue la mammographie de diagnostic après avoir constaté un signe ou des symptômes tels une douleur, un épaississement de la peau, un écoulement au mamelon ou une modification de la forme du sein. Parfois, on effectue une échographie du sein, qu’elle soit diagnostic ou dépistage, pour compléter l’évaluation.

Le diagnostic précoce du cancer du sein permet un traitement efficace, améliorant ainsi la qualité de vie et réduisant les risques. La mammographie demeure donc la méthode la plus fiable pour le détecter.

Les cliniques médicales Lacroix offrent ce service, qui complète bien l’examen physique annuel effectué par votre médecin de famille. Différentes formules d’abonnement sont offertes ainsi que des services à la carte pour les non-membres. Il est possible de faire une demande de consultation par l’intermédiaire du site Internet.

Avec cinq cliniques dans la grande région de Québec et huit médecins hors RAMQ, ainsi que quatre cliniques affiliées dans la province, le réseau des Cliniques Lacroix est le leader en soins de santé privés au Québec.

 

 

1 Source : Agence de la santé publique du Canada
2 Source : Société canadienne du cancer